argent sur la tableVous laissez beaucoup d’argent sur la table si vous n’avez pas d’infolettre ou que vous avez laissé aller la vôtre.

Ce qui est triste, c’est que vous êtes plusieurs à ne pas publier une infolettre régulièrement. Très peu d’entrepreneurs qui pourraient tirer des bénéfices d’une infolettre le font. Ce qui signifie que, si vous êtes un des rares à envoyer une infolettre, vous avez tout un avantage.

Voici les cinq raisons (excuses) qui reviennent le plus souvent :

  • Je n’ai pas assez de temps.
  • Je n’ai aucune idée par où commencer.
  • J’ai trop peur de « m’exposer ».
  • Je n’aime pas écrire. Je ne suis pas un auteur.
  • Je n’ai rien à écrire. Je n’ai rien de pertinent à dire.

Savez-vous ce qu’il en coûte réellement de ne pas avoir d’infolettre?

Imaginez votre entreprise à la fin de 2013 si vous publiez régulièrement une infolettre.

Combien de nouveaux clients obtiendrez-vous parce qu’ils vous verront et vous liront régulièrement?

Quels types de collaborations pourriez-vous développer grâce à votre infolettre, et comment vous aideront-elles à faire grandir votre entreprise?

Quelles nouvelles opportunités jailliraient du fait que vous soyez l’expert reconnu dans votre niche?

Combien de nouveaux revenus pourriez-vous gagner avec cette visibilité accrue?

Quel type de relation bâtirez-vous avec vos lecteurs et qui vous servira dans les bons, comme dans les mauvais moments?

Quels types de révélations et de découvertes vos clients pourront faire en travaillant avec vous ou simplement en lisant votre infolettre? Quel sera l’impact de ces révélations sur leur famille, leur communauté?

Prenez le temps de penser à ce qui pourrait arriver et de savourer comme ce serait bon.

Maintenant, effacez tout ça, la prospérité et la facilité. Effacez les nouveaux clients et les bénéfices. Supprimez l’effet sur vous et votre communauté.

C’est ÇA le coût de ne pas avoir d’infolettre. Vous continuerez à jouer petit.

Pensez-y, avec une infolettre, 2013 pourrait être votre meilleure année!

Alors, quand commencerez-vous à publier votre infolettre?