Il y a quelque temps, Claudine (nom fictif) m’a écrit pour me dire qu’elle a de la difficulté à trouver une bonne adjointe virtuelle (AV) et m’a demandé des conseils pour que ça fonctionne la prochaine fois. J’ai pensé que ces conseils pourraient vous aider.Claudine n’avait aucune expérience de travail avec un autre entrepreneur.

Elle était habituée à travailler comme employée et avec des employés. C’est normal, car c’est ce qu’elle a connu. Elle cherchait donc à « embaucher » une AV et utilisait le modèle d’entrevue qu’on utilise avec les employés.

Or, une AV est un entrepreneur, et je vous recommande de laisser l’AV guider le processus de consultation. Cela vous aidera à mieux cerner qui elle est, et comment se passera la relation. C’est elle l’experte dans ce type de relation de travail, pas vous.

Claudine se croyait la patronne

Vous êtes le patron de votre propre entreprise mais rappelez-vous que l’AV n’est pas votre employée. Vous n’êtes pas son patron. Demandez-lui son aide plutôt que de lui dire quoi faire. Le fait de développer une collaboration dans le respect apportera de meilleurs résultats.

Claudine ne savait pas quoi chercher.

Il est important que ça clique entre vous deux. L’AV doit être compatible avec qui vous êtes, comment vous voyez le monde, et elle doit être engagée dans ce que vous souhaitez accomplir. Vous pourrez ensuite vérifier les compétences. Les compétences s’apprennent, mais la compatibilité ne peut être improvisée.

Claudine avait des attentes irréalistes. Elle pensait que son AV saurait tout, pourrait tout faire, même le travail d’autres professionnels.

Les AV sont des expertes et des spécialistes en soutien administratif et professionnel. Bien qu’elles aient beaucoup de connaissances et de ressources pour les aider dans différents domaines, il est impossible qu’une seule personne puisse tout connaître et être capable de tout faire.

Claudine ne comprenait pas que son AV ne soit pas toujours disponible quand elle avait besoin de quelque chose

Une employée est à son bureau et attend qu’on lui donne du travail. Les AV sont des propriétaires d’entreprise qui remplissent leur horaire avec des clients et des projets. Vous êtes un client important pour votre AV mais toutefois, vous ne représentez qu’une partie de l’entreprise qu’elle dirige. Vous payez en réalité pour quelques heures par mois, et vous n’avez aucune raison de vous attendre à une disponibilité instantanée de sa part.

Votre AV veut vous aider de la meilleure façon qu’elle peut, et parce qu’elle a d’autres clients, elle ne peut pas toujours être disponible au moment précis où vous avez besoin de quelque chose. C’est pourquoi quelqu’un qui travaille constamment dans l’urgence n’est pas un bon client à long terme pour une AV.
Demandez-lui de vous aider à planifier le travail afin que les projets se réalisent plus facilement. Et pour les imprévus, demandez-lui quand elle pourra le faire, et soyez assuré qu’elle le fera dès qu’elle le pourra.

Claudine pensait que son AV devait rapporter des revenus

C’est votre travail de créer des rentrées. Le travail de votre AV est de prendre en charge les tâches pour vous permettre de le faire. Si vous ne pouvez pas utiliser le temps que vous libérez en délégant pour créer plus de revenus, demandez de l’aide à un coach ou un mentor pour vous aider à planifier comment vous pourrez changer la situation. Ne reportez pas la responsabilité sur votre AV car ce n’est pas la sienne.

Il y a une courbe d’apprentissage dans toute relation, et travailler avec une AV peut être merveilleux.

Si vous cherchez la perle rare, consultez le répertoire du RPSAV, ou remplissez une demande de service.

En vous inscrivant à la communauté Librement Moi de Stéphanie Hétu, vous aurez accès au module « Comment trouver votre première adjointe virtuelle », comprenant un webinaire d’une durée d’une heure que nous avons enregistré Stéphanie et moi, et une checklist.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.