fbpx

Je termine ma série anniversaire de Top 10  en partageant les dix leçons que j’ai apprises au cours des dix dernières années. Je vous ai mentionné dans un autre article que j’avais appris sur moi et sur l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je vous explique quelles ont été ces grandes leçons. Peut-être que ceux qui débutent pourront s’en inspirer…

  1. Je ne peux plaire à tout le monde et c’est très bien ainsi. J’ai lu quelque part cette affirmation que j’ai faite mienne : « Dans la vie, peu importe ce que vous faites, un tiers des gens va aimer, un tiers va détester et un tiers n’est même pas au courant de ce que vous faites… Alors pour qui le ferez-vous ? »
  2. La seule personne responsable de mon succès, c’est moi. Il y a dix ans, certaines personnes m’ont donné ma chance et je leur en suis reconnaissante. Si mon entreprise d’adjointe virtuelle existe encore aujourd’hui et connaît le succès international actuel, c’est grâce aux gestes et aux décisions que J’ai prises en cours de route, et grâce à ma détermination.
  3. Être entrepreneur n’est pas toujours facile et il peut y avoir des moments de découragement où, par exemple, j’ai eu envie d’un petit emploi sans casse-tête, comme sur une chaîne de montage ou à faire des hamburgers dans une grande chaîne de restauration rapide… C’est normal, et pour me sortir de cet état, je prends une pause pour me rappeler pourquoi je suis en affaires, et aussi pour rire. Ça ne dure jamais longtemps.
  4. Les pauses et les vacances sont ESSENTIELLES pour le succès de mon entreprise. Pendant les premières années, je me permettais peu de vacances. J’avais peur que mes clients soient « mal pris » ou encore de rater des opportunités. Quand je me suis mise à penser autrement et à me permettre de prendre des vacances, j’ai rapidement réalisé que lorsque je prends des vacances, je suis plus productive à mon retour, je permets à mon équipe de prendre le relais et de se sentir valorisée. De plus, j’ai remarqué que mon entreprise a un plus grand pouvoir d’attraction autour des périodes de vacances. C’est un phénomène que j’ai observé au cours des dernières années et ça me fascine à chaque fois de voir une croissance dans le nombre de demandes de consultation.
  5. La peur est le plus grand obstacle à la croissance d’une entreprise. Jusqu’en 2009, je vivais constamment dans un climat de peur et d’insécurité. Grâce à une amie qui m’a reflété que je pouvais me faire confiance et que cette peur était inutile, mon entreprise a connu un bond de croissance phénoménal. Quand la peur refait surface (souvent la peur de l’échec ou du jugement), j’en cherche la source et je la surmonte. J’en parle en détails dans mon prochain livre qui sortira au début 2013.
  6. Je PEUX être amie avec mes clients et mes « compétiteurs ». J’ai compris qu’il est important de bâtir des relations solides avec nos clients. J’ai des clients avec lesquels je collabore depuis plus de six ans et quelques-uns depuis plus de huit ans ! C’est normal que j’en vienne à les connaître un peu personnellement.

    Quant à mes compétiteurs, le fait de savoir qui ils sont et ce qu’ils offrent me permet de les recommander aux clients qui ne correspondent pas à ma clientèle-cible. Ainsi, tout le monde en profite. Et puis, il y a encore de la place pour plusieurs adjointes virtuelles compétentes. 🙂

  7. Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse ou d’incompétence. Au contraire ! C’est un signe de sagesse. On ne peut tout savoir à la perfection. En m’entourant de gens compétents dans les domaines qui m’intéressent moins ou pour lesquels je n’ai pas les connaissances, je me donne la permission et l’espace pour exceller dans les domaines qui m’intéressent vraiment.
  8. C’est important d’être en apprentissage constant. Plus on apprend, plus on peut aider les autres (clients et collègues) et mieux développer nos forces et nos passions. C’est valorisant quand on acquiert une nouvelle compétence !
  9. Avoir la confiance et le respect des autres est la plus grande récompense que l’on peut recevoir. J’ai dû mettre fin à des relations de travail parce que la confiance n’était plus là, d’un côté comme de l’autre. Savoir qu’on peut agir et s’exprimer avec authenticité crée des relations encore plus solides et permet de passer facilement au travers des périodes plus difficiles.
  10. Se fixer des objectifs est important. Avec le temps et les circonstances, nos objectifs peuvent changer et c’est OK. Il suffit alors d’établir de nouveaux objectifs qui correspondent à ce que l’on veut maintenant.

Pin It on Pinterest