Conversion emailSi vous passez des heures devant votre écran d’ordinateur à essayer d’amener le maximum de personnes vers votre page de capture, vous souhaitez qu’elles indiquent leur prénom et adresse de courriel afin de s’abonner à vos informations.

Une fois cette première étape franchie, vous souhaitez que ces mêmes personnes ouvrent vos infolettres puis les lisent en entier, et enfin qu’elles cliquent sur le lien pour acheter votre produit ou pour faire une autre action que vous aurez décidée.

À chacune de ces différentes étapes, il y a un élément très important : le taux de conversion.

Voici trois astuces qui vous aideront à augmenter vos taux de conversion :

  • Vos abonnés doivent avoir confiance en vous. C’est à cette seule condition qu’une personne décidera d’ouvrir vos courriels, de les lire, et ensuite de passer à l’action. La première astuce pour mettre une personne en confiance, c’est d’ajouter un petit texte, en-dessous du formulaire de votre autorépondeur, précisant que vous ne vendrez, ne louerez et ne donnerez pas ses informations (il faut évidemment que cela soit vrai). Ensuite, vous pouvez mettre en place le « double opt-in ». Dans ce cas, la personne devra valider son inscription et pourra ainsi recevoir son cadeau et puis après, vos différents messages. Cette méthode permet d’éviter d’être traité de spammeur puisque les personnes vous ont autorisé à leur envoyer des courriels. Une fois que les personnes reçoivent vos courriels, vous devez faire en sorte qu’elles puissent se désabonner facilement. Normalement, à la fin de votre message vous devriez fournir un lien clair vers la page de désabonnement.
  • Vos messages doivent être pertinents. Il n’y a rien de plus désagréable que de recevoir un courriel avec un contenu qui ne nous intéresse pas. Par exemple, si la personne s’est inscrite pour recevoir un livre sur une méthode permettant d’arrêter de fumer, vous ne devez pas la solliciter sur un produit concernant le dressage des chiens. J’ai pris un cas extrême pour bien vous faire comprendre, mais j’ai pu constater que dans certains cas, cet exemple n’est pas très loin de la réalité!
  • Vos messages doivent être lisibles et clairs. Évitez à tout prix les gros blocs de texte qui risquent de faire fuir vos abonnés (c’est mon cas, et je ne dois pas être une exception). En général, chaque phrase représente un paragraphe et vous pouvez utiliser une liste à puces afin d’en faire ressortir les éléments importants. Lorsque la mise en page est terminée, vous pouvez reprendre votre texte, en le lisant à voix haute afin de savoir s’il est compréhensible pour tout le monde (utilisez un langage simple, sans trop de mots techniques qui pourraient rebuter certaines personnes).

Si vous faites attention à ces trois points, vous réussirez progressivement à améliorer vos différents taux de conversion, et vous pourrez ainsi gagner plus d’argent en y mettant le même effort qu’avant.

Chez Danielle Guérin et compagnies, nous pouvons vous aider à mettre en place votre autorépondeur et gérer vos envois d’infolettres. Réservez une séance découverte et nous pourrons mettre en place votre système d’infolettres.